Les 8 gestes pour améliorer notre cadre de vie et pour faire du bien à notre île

Les 8 gestes pour améliorer notre cadre de vie et pour faire du bien à notre île

Les 8 gestes pour améliorer notre cadre de vie et pour faire du bien à notre île

Des écosystèmes en danger, une gestion des déchets calamiteuse à Mayotte

Mayotte est l’un des départements et région d’outre-mer, les moins développés avec des infrastructures inadaptées compte tenu de l’augmentation rapide de la population. Le taux d’accroissement démographique est de 3,62 % par an en 2016 avec un fort taux de natalité.

De par sa superficie 376 KM2 pour 243 646 habitants, soit 649 habitants / KM2 (INSEE 2017, un chiffre sous-estimé), l’île de Mayotte cumule les handicaps, le manque d’infrastructures, un réseau d’assainissement qui reste à construire, une société de consommation qui se développe sans avoir les outils adaptés pour assumer ces nouveaux modes de vies (éco-gestes, politique de développement durable, infrastructure). Nos écosystèmes subissent les conséquences de tous ces handicaps et notre cadre de vie se détériore inexorablement.

Pourtant il existe des gestes simples, à notre portée, sans attendre l’action du politique. Des gestes de bons sens mis bout à bout permettant d’améliorer sensiblement la situation. Au cœur de ces gestes la valorisation des déchets est une des clés pour relever le défi de « Mayotte île propre ».

Nous allons donc voir 8 gestes/comportements pour faire du bien à notre île et améliorer notre cadre de vie.

1. Consommez responsable

Préférez les produits issus d’une agriculture ou d’un élevage raisonné, sans suremballages et sans pesticides. Aussi, pour éviter la surconsommation, limitez les achats non nécessaires. Ça sera bon pour votre santé, bon pour l’environnement et pour votre porte-monnaie.

 

2. Abandonnez le jetable

Pour faire vos courses, préférez les sacs en tissu ou des paniers au lieu des sacs plastiques à usage unique. À la maison, optez pour des couches, lingettes et cotons lavable. Vous pouvez aussi donner vos habits ou autres objets pour leur offrir une seconde vie.

 

3. Consommez locale

Consommez au plus près de chez-vous que ce soit pour manger ou pour d’autres biens et services. Ce sera bon pour l’environnement et l’économie locale. Veillez à consommer auprès de producteurs fiables, qui n’utilisent pas de produits nocifs pour la santé et l’environnement.

 

4. Créez votre potager

Avec cette crise c’est peut-être le moment d’y songer sérieusement. Quoi de mieux que de viser l’autonomie alimentaire, encore une fois ça sera bon pour votre porte-monnaie, bon pour l’environnement et pour votre santé.

Un petit jardin, un balcon ou un rebord de fenêtre est suffisant pour faire des cultures ! Vous pouvez faire pousser des tomates, du basilic, du hanga et bien d’autres plantes pas très contraignantes et gourmandes en espace de quoi faire de délicieux plats grâce à vos déchets.

 

5. Triez vos déchets

Trier les déchets recyclables, c’est assurer leur transformation en nouveaux objets et économiser les ressources naturelles.

Ainsi les associations telles que les gardiens du littoral ou encore wenka Culture valorisent les déchets en fabricants du mobilier urbain, beaucoup d’autres usages sont envisageables.

Vous pouvez vous rapprocher du Sidevam 976 https://www.ramassage-dechets-mayotte.yt/ et de Citéo pour vous renseigner sur les dispositifs existants pour accompagner vos objectifs de tri.

 

6. Compostez vos déchets organiques : Objectif Zéro déchet

Où trouver un composteur ? Vous pouvez en acheter un chez Mr bricolage, en fabriquer un vous-même (ça ne vous coûtera presque rien), vous pouvez également utiliser vos déchets pour nourrir directement la terre dans votre jardin ou votre champ (ils vont composter lentement directement dans votre jardin et le nourrir).

Grâce au composteur qu’il soit acheté à Mr Bricolage ou fabriqué à moindre coût par vos soins, vos déchets alimentaires sont un atout pour votre potager et diminue le gaspillage des ressources. Veillez seulement aux quelques contre-indications : certaines denrées ne peuvent être compostées (viande rouge, poisson, volaille, évitez également l’excès des agrumes dans le compost)!

 

7. Partagez avec d’autres, échangez

Votre famille et vos amis sont vos premiers alliés. Échangez avec eux, faites-les participer. Une sortie avec vos enfants à la plage ou à la campagne peut être l’occasion de les sensibiliser à l’environnement et aux enjeux qui sont liés.

 

8. Participez à des initiatives écocitoyennes

Avec vos voisins de quartier, vous pouvez créer un potager collectif ou mettre en place un bac de compostage alimentaire. Vous pouvez aussi échanger sur les bonnes pratiques à adopter sur la gestion des déchets.

En conclusion de nombreuses occasions existent pour transformer ces bons comportements en réflexes et relever le défi écologique auquel notre île fait face.

Si cet article vous a plu, notre article sur le concept de Zéro déchet à Mayotte vous plaira.

S.A Zamir

Directeur Artistique au sein de l'agence Inadcom. Il est également expert UX & UI designer, et développeur web. C'est un passionné du design et un créatif dans l'âme.

One Comments

  1. Avatar
    drixx
    15 juin 2020 at 01:11

    extra geniale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Entrez votre mot clé